Archives

from 26-01-2008 to 17-05-2008

Espace carte blanche

Espace Carte Blanche - Paris

type: solo - open: public

De l'illusion de la réalité au piège des apparences

Riccardo Pocci enregistre, immortalise une architecture. Son oeuvre interroge la condition humaine et pourtant Pocci ne représente pas. Il présente, dissèque à l'aide d'outils plastiques. Ces structures font office de squelettes. Aucun signe de vie, l'animation émane des rapports de couleurs, de l'épaisseur d'un empâtement, d'un lavis d'une fluidité exemplaire.

Hymne à une autonomie picturale, Pocci met à profit son oeil de photographe au service de la peinture.

De l'illusion de la réalité au piège des apparences

L'oeuvre de Riccardo Pocci interroge la condition humaine et pourtant Pocci ne représente pas. Il présente, dissèque à l'aide d'outils plastiques. Ces structures font office de squelettes. Aucun signe de vie, l'animation émane des rapports de couleurs, de l'épaisseur d'un empâtement, d'un lavis d'une fluidité exemplaire.

Hymne à une autonomie picturale, Pocci met à profit son oeil de photographe au service de la peinture.

Christelle Langrené
Docteur en art contemporain

From the illusion of reality to the trap of appearances
Riccardo Pocci’s paintings questions the human condition. And yet, his works are not representations, but presentations ; scalpel-like, the artist’s tools anatomize. The structures serve as skeletons. Life is nowhere to be seen. Yet there is liveliness in the color relationships, in the thickness of the brushstrokes, in the exemplary liquidity of a wash.
Pocci has the eye of a photographer ; he uses it in the service of painting, creating a hymn to pictural autonomy.

Christelle Langrené
Doctor in contemporary art